Vous devez activer JavaScript dans votre navigateur pour naviguer sur ce site.
> > > condamné dans l'affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris
0 résultats trouvés
    • Tapez un mot pour commencer à chercher.
    Condamné

    Alain Juppé condamné dans l'affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris

    Révélé en décembre 2003 - Mise à jour le 28/01/2017

    Août 1998 : Alain Juppé est soupçonné d'avoir mis au point système de financement occulte à mairie de Paris, en effet plusieurs employés de son parti le RPR sont payés par des entreprises qui cherchent à remporter des marchés publics. Il est mis en examen pour "abus de confiance, recel d'abus de biens sociaux, et prise d'illégale d'intêret".

    Septembre 2003 : Après plusieurs années d'enquête, le procès pour "prise illégale d'intérêts" s'ouvre. Alain Juppé reconnaitra avoir eu connaissance de la pratique en 1993, sans pour autant y mettre un terme. Il est condamné à dix-huit mois de prison avec sursis, ainsi qu'à dix ans d'inéligibilité. L'ancien premier ministre fait immédiatement appel.

    1er décembre 2004 : sa peine est réduite à quatorze mois de prison avec sursis et un an d'inéligibilité. Jacques Chirac a également été condamné dans le cadre de cette affaire.