Vous devez activer JavaScript dans votre navigateur pour naviguer sur ce site.
> > > condamné à 30 000 francs d'amende et 6 mois de sursis puis réhabilité
0 résultats trouvés
    • Tapez un mot pour commencer à chercher.

    Jean-Marc Ayrault condamné à 30 000 francs d'amende et 6 mois de sursis puis réhabilité

    Révélé en décembre 1997 - Mise à jour le 28/01/2017

    À l'époque des faits, Jean-Marc Ayrault est le maire de Nantes. Le tribunal lui reproche d'avoir accordé sans appel d'offre, ni mise en concurrence, les marchés d'impression du journal municipal Nantais.

    En 1997, il avait été mis en examen pour "recel de favoritisme" dans un marché public de communication pour la ville de Nantes.

    Depuis décembre 2007, cette condamnation a été effacée au nom du principe de réhabilitation.

    Les autres casseroles de Jean-Marc

    Pas d'autre casserole à afficher pour le moment.