Vous devez activer JavaScript dans votre navigateur pour naviguer sur ce site.
> > > recadré par un tennisman en plein match
0 résultats trouvés
    • Tapez un mot pour commencer à chercher.

    Jean-Vincent Placé recadré par un tennisman en plein match

    Révélé en novembre 2016 - Mise à jour le 04/12/2016

    Novembre 2016 : Stan Wawrinka, célèbre tennisman, dispute un match face à Jan-Lennard Struff. Aux allentours de minuit, Wawrinka interrompt le match pour s'adresser à un spectateur, un peu trop bruyant :

    « Oh, ça te dérange pas qu'on joue un match ? Non mais sérieux, il est minuit, si tu n'as pas envie de voir, tu rentres ». 

    Si la scène, se déroulant en plein Masters 1000 de Bercy, est pour le moins originale, l'identité du perturbateur va en surprendre plus d'un. Il s'agit de Jean-Vincent Placé, le secrétaire d'État chargé de la réforme de l'État et de la simplification.

    Son comportement choque l'opinion publique et sa défense ne va pas vraiment arranger les choses. Lorsqu'il est interrogé sur le sujet dans une émission politique il déclare :

    « C’est comme dans les classes avec les élèves, Il y en a trente, tout le monde chuchotte, du coup on s’adresse au plus connu et c’est tombé sur moi. Je chuchotais à l’oreille de Jean Gachassin, (Président de la Fédération Française de Tennis) c’est vrai. Je crois surtout que Wawrinka était passablement énervé ».

    D'abord, il est permis de douter du fait qu'un sportif Suisse comme Stanislas Wawrinka connaisse l'identité d'un secrétaire d'État français. Ensuite, le tennisman va réagir aux propos de Jean-Vincent Placé sur Twitter : « hahaha "chuchoté" ! J étais encore devant au score ... donc mauvais perdant il est gentil!Jean (Gachassin, ndlr) n était pas à côté de lui. »

    L'Helvète considère donc que Jean-Vincent Placé a menti, une version confirmée par le diffuseur de l'événement , Canal +, dans l'émission Midi Sport. Épilogue de l'histoire, Jean Gachassin, véxé d'avoir été mis en cause à tort, retirera les précieuses accréditations permettant à Jean-Vincent Placé d'assister au tournoi.