Vous devez activer JavaScript dans votre navigateur pour naviguer sur ce site.
> > > condamné pour coups et blessures volontaires à trois mois de prison avec sursis
0 résultats trouvés
    • Tapez un mot pour commencer à chercher.
    Condamné

    Jean-Marie Le Pen condamné pour coups et blessures volontaires à trois mois de prison avec sursis

    Révélé en janvier 1969 - Mise à jour le 28/01/2017

    Décembre 1965 : Jean-Marie Le Pen, alors ancien député de Paris, entre un matin dans un café. Il commence à discuter avec Paul Gobet, un professeur d'éducation physique. La conversation change de ton lorsque le professeur commence à parler de rumeurs concernant Jean-Marie Le Pen. Ce dernier a alors frappé au visage Paul Gobet, lui déchirant la paupière de l’œil gauche et le faisant tomber à terre. Jean-Marie Le Pen a alors appelé une ambulance. Suite à cela, Paul Gobet porte plainte, ce qui mène Jean-Marie Le Pen a être condamné à 3 mois de prison avec sursis et 20 000 francs de domages-intérêts pour la victime.