Vous devez activer JavaScript dans votre navigateur pour naviguer sur ce site.
> > > devient président de l'UMP après une élection contestée
0 résultats trouvés
    • Tapez un mot pour commencer à chercher.

    Jean-François Copé devient président de l'UMP après une élection contestée

    Révélé en novembre 2012 - Mise à jour le 03/12/2016

    2012 : Les adhérents UMP sont appelés à voter pour le président du parti et à départager Jean-François Copé et François Fillon. Les bureaux de votes enregistrent une participation record, et au soir du 18 novembre, les résultats sont tellements serrés que les deux camps annoncent la victoire. Jean-François Copé est déclaré vainqueur le lendemain avec 50,28 % des voix, un résultat que ne reconnaitra pas François Fillon. "Plus de votants que d'inscrits," "fausses procurations" et autres "bourrages d'urnes" seront au coeur du réglement de compte entre les deux hommes.

    Finalement, ils trouveront un accord autour de l'organisation d'une nouvelle élection. Une idée rejetée par les adhérents de l'UMP lors d'un vote quelques mois plus tard, Copé devient donc vainqueur d'une élection qu'il a lui même organisé.

    Entre temps, Carole Barjon et Bruno Jeudy sortent un livre intitulé "Le coup monté" où ils racontent comment Jean-François Copé aurait truqué l'élection en inversant le résultat final. Si l'intéressé jugera que le livre ne "vaut pas grand chose", aucune démarche ne sera entreprise contre les auteurs.